08 Mar

Tinno Reenam[fr]

Tinno Reenam[fr]

En l’honneur de la Journée internationale de la femme, nous vous invitons à nous rejoindre dans notre engagement à préserver la santé et le bien-être des femmes et des jeunes filles. Le lien suivant vous permet d’accéder à l’une de nos vidéos centrées sur les implications sanitaires des MGF/E.


GRAG est une organisation à but non lucratif qui œuvre pour la promotion et à la protection des populations vulnérables. Par le biais de la recherche stratégique et appliquée, mais aussi à travers la formation et le plaidoyer, GRAG cherche à identifier et à cibler des domaines d’amélioration pour des initiatives de programmes efficaces dans toute l’Afrique subsaharienne.

GRAG s’est engagé à étudier les déterminants sociaux de la santé, y compris les normes liées au genre, qui ont un impact sur la santé sexuelle et reproductive des femmes et des filles. Ses projets en cours couvrent un large éventail de questions clés, notamment celles concernant les jeunes et les adolescents, la nutrition, la planification familiale et la violence sexiste en Afrique de l’Ouest. Aussi, GRAG met en œuvre des stratégies d’intervention en réseau contre les normes sociales néfastes, y compris les Mutilations Génitales Féminines/Excision (MGF/E) au Sénégal. Grâce à ces initiatives, GRAG a élaboré des documents de plaidoyer qui mettent en exergue les raisons positives pour lesquelles les communautés abandonnent les MGF/E et favorisent le dialogue intergénérationnel.

Les leçons tirées du Sénégal sont en train d’être utilisées pour développer des stratégies adaptées à d’autres contextes, notamment en Gambie, en Guinée, au Burkina Faso, au Mali, entre autres.